Nouveau

Audit du chiffre d’affaires : un changement de paradigme

Des nouvelles normes ANC à anticiper !

L’audit du chiffre d’affaires, cycle essentiel de la démarche d’audit, est fortement impacté par le nouveau texte de l’Autorité des Normes Comptables. Publié en 2020, il sera effectif en 2021- 2022.

Ce texte remet en cause les principes acquis de détermination du chiffre d’affaires des entreprises. On s’intéresse désormais au point de vue du client : quand a-t-il eu la jouissance entière du produit ou du service acquis ? D’un côté, l’entreprise doit définir des règles de comptabilisation de son chiffre d’affaires en fonction de son modèle économique, de l’autre, le commissaire aux comptes doit valider ces règles au regard du nouveau texte. Les enjeux sont multiples et les conséquences très significatives.

En conséquence, la démarche d’audit doit être adaptée à l’application du nouveau texte de l'ANC pour sécuriser l’appréciation de l’exhaustivité et de la réalité des produits comptabilisés.  

Vous êtes concernés

  • Commissaires aux comptes
  • Directeurs de mission
  • Chefs de mission
  • Collaborateurs confirmés

Objectifs

Cette formation apporte aux commissaires aux comptes et à leurs collaborateurs les connaissances théoriques nécessaires pour anticiper avec leurs clients l’application du nouveau texte comptable, et auditer le chiffre d’affaires de manière sécurisée dans le cadre de leurs missions de commissariat aux comptes. Ils seront en mesure de :

  • Comprendre les enjeux pratiques du texte de l’ANC
  • Pouvoir expliquer les nouvelles règles à leurs clients
  • Identifier le correct traitement comptable
  • Construire une démarche d’audit adaptée en appréciant les évolutions du contrôle interne
  • Effectuer le lien entre la démarche d’audit et la délivrance de l’opinion

Questions traitées

Grâce aux apports théoriques sur le nouveau texte de l’ANC et à des cas pratiques, les professionnels pourront s’entrainer à exercer leur jugement quant à la détermination du fait générateur du chiffre d’affaires et à sa comptabilisation. La formation traitera notamment les questions suivantes :

 

Pourquoi faut-il analyser le business model, les flux et l’organisation de l’entreprise pour déterminer le chiffre d’affaire selon les nouvelles règles ?

  • Quelle est la nature, la composition et l’évolution du chiffre d’affaires ?
  • Comment s’organisent les ventes et les flux pour chaque type de ventes ?
  • Quel est le fait générateur de chaque type de ventes, sur la base des contrats/accords signés par l’entreprise avec ses clients ?
  • Quelles sont les procédures mises en place ?
  • Comment les contrôles sont-ils réalisés,

En quoi cette nouvelle perspective nécessite-t-elle de revoir l’évaluation du risque d’anomalies significatives et du risque de fraude pour définir la stratégie d’audit sur le chiffre d’affaires ?

  • Quels sont les risques inhérents (élevé sur le chiffre d’affaires par « convention ») et les risques de contrôle ?
  • Comment évaluer le risque de fraude ?
  • Quelle conclusion peut-on tirer sur le risque d’anomalies significatives (intégrant le risque de fraude) pour définir la stratégie d’audit et le seuil de signification ?

La démarche d’audit peut-elle s’appuyer sur le contrôle interne ?

  • Que nous dit la synthèse des éléments existants ?
  • Les procédures mises en place sont-elles efficaces ?
  • Comment tester les contrôles existants dans l’entreprise (contrôles manuels, contrôles automatiques, contrôles compensatoires, contrôles palliatifs) ?
  • Quels sont les incontournables de l’évaluation des systèmes d’information ?

Dans quels cas une démarche substantive sur le chiffre d’affaires doit-elle être mise en œuvre ?

  • Que nous dit la synthèse des éléments existants ?
  • Comment déterminer le nombre incontournable de tests à réaliser en fonction du seuil de planification ?
  • Comment tester l’assertion « exhaustivité » ?

Pré-requis

Aucun prérequis nécessaire pour suivre cette formation

Bénéfices participants

  • Comprendre le nouveau texte de l’ANC et ses enjeux pour l’entreprise et le commissaire aux comptes
  • Savoir analyser et présenter les impacts de la nouvelle règlementation à ses clients en amont de la mise en application
  • S’exercer à déterminer le chiffre d’affaires selon le nouveau texte grâce à des mises en situation, notamment sur des contrats clients complexes
  • Identifier les conséquences de l’application du règlement sur le contrôle interne
  • S’approprier une démarche d’audit sécurisée et adaptée au nouveau règlement

 

Informations particulières

  • Pour toute question relative aux modalités d’accès des personnes en situation de handicap, merci de contacter l’organisateur de la session concernée

  • Les supports étant dématérialisés, nous conseillons aux participants de les télécharger préalablement, et de se munir d’un ordinateur portable. Attention, certaines tablettes ou smartphones ne permettent pas d’annoter les supports en PDF

Moyens pédagogiques

Les supports pédagogiques sont conçus avec le plus grand soin et sont sous format dématérialisé, accessibles dans l’espace personnel des participants du site des formations. Ils permettent aux participants de pouvoir revenir ultérieurement sur les thèmes abordés pendant la formation. Ils se composent de :

  • Diaporama
  • Cas pratiques énoncés et corrigés
  • Documentation pour approfondir

 

A l'issue de la formation, l'acquisition des connaissances sera évaluée, à partir d'un questionnaire à choix unique de 15 affirmations. Les connaissances seront considérées comme acquises à partir de 10 bonnes réponses sur 15. 

 

CNCC Formation apporte également le plus grand soin à l’élaboration et à la mise en œuvre des formations proposées :

  • Les méthodes pédagogiques assurent aux participants une véritable progression des savoirs et savoir-faire.
  • Les formateurs sont rigoureusement sélectionnés : ce sont des professionnels, reconnus pour leur maîtrise technique, exerçant personnellement des missions de commissariat aux comptes, ce qui leur permet une approche très pratique des sujets traités.
  • La constitution des groupes, volontairement limités en nombre de participants, fait l’objet d’un soin tout particulier afin de  favoriser les échanges.
  • Les formations se déroulent dans des salles de formation adaptées, disposant du matériel pédagogique nécessaire (paperboard, vidéoprojecteur, etc.).
  • Des questionnaires d’évaluation sont systématiquement remis à chacun des participants à l’issue de la formation. Ils font l’objet d’une analyse attentive qui permet à CNCC Formation d’améliorer la qualité des formations dispensées.