Audit 2 - Mettre en oeuvre la mission d'audit (e-learning & présentiel)

Formation mixte

Le module e-learning, d'une durée de 7h, devra impérativement être réalisé avant d'assister aux journées en présentiel

Protocole individuel de formation : pif_audit2_mettre_en_oeuvre_mission.pdf

Vous êtes concernés

  • Collaborateurs confirmés
  • Stagiaires commissaires aux comptes (2ème année)

Objectifs

  • Mettre en œuvre l’approche d’audit par les risques
  • Intégrer les éléments légaux et réglementaires

Questions traitées

La formation comprend un module e-learning qui précède obligatoirement la formation de 2 jours en présentiel. Les modules ne peuvent pas être suivis indépendamment.

 

1. Module e-learning 

Les concepts sont traités dans le module e-learning. Il se découpe en 5 chapitres  :

  1. La documentation institutionnelle

  2. La prise de connaissance

  3. Le risque d’anomalies significatives

  4. L’incidence du cadre réglementaire

  5. Lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme

 

Chaque chapitre contient : 

  • Des apports de connaissance présentés par un expert
  • Des questions à choix multiples en début et fin de séquence sous les dénominations « Le saviez-vous ? » et «  Maintenant vous le savez »
  • Des jeux pédagogiques et/ou des cas pratiques
  • Des propositions de lecture
  • Un quiz d’auto-évaluation final, multi-tentative et non bloquant

 

2. Formation en présentiel

La formation en présentiel de 2 jours permet de passer de la théorie à la pratique, grâce à des mises en situation.

1ère journée

  • Principaux concepts traités en auto formation :
    • Documentation institutionnelle
    • Prise de connaissance
    • Risque d’anomalies significatives
    • Incidence du cadre réglementaire
    • Lutte contre le blanchiment et le financement du terrorisme
  • Adaptation de la démarche d’audit
    • Principes relatifs à l’adaptation de la démarche d’audit
    • Réponses à l’évaluation du risque d’anomalies significatives – jeux pédagogiques
    • Différents types de procédures d’audit – cas pratique
    • Plan de mission et programme de travail – cas pratique
  • Seuil de signification et seuil de planification
    • Seuil de signification
    • Seuil de planification
    • Anomalies manifestement insignifiantes
    • Mises en oeuvre des seuils - cas pratique 
  • Mesure de l’efficacité des procédures d’audit et leur adaptation
    • Qualité des éléments collectés – jeux pédagogiques
    • Choix des techniques d’audit – jeux pédagogiques
    • Mise en œuvre des procédures d’audit – jeux pédagogiques
    • Résultat des procédures d’audit – cas pratique
  •  Préparation de la note de conclusion d’un cycle
    • Eléments clés de la note de conclusion d’un cycle
    • Cas pratique : jeu de rôle
  • Communication au sein de l’équipe d’audit et avec l’entité auditée
    • Comprendre les différents niveaux d’intervention au sein de l’équipe d’audit
    • Savoir faire remonter les conclusions par cycle en vue de préparer les éléments de la note de synthèse - cas pratique
    • Quelques règles de communication avec l’entité auditée

 

2ème journée

  • Prise de connaissance de l’environnement de contrôle
    • Pertinence des contrôles de l’entité pour l’audit et séparation de fonctions
    • Place et rôle du dirigeant de la PE
    • Cas pratiques : séparation de fonctions dans différentes situations 
  • Appréciation de la conception et de la mise en œuvre des contrôles de l’entité
    • Procédures de contrôle interne et système
    • Appréciation du contrôle interne et lien avec le niveau de risques
    • Cas pratiques : Différentes procédures examinées
  • Prise en compte du risque d’anomalies significatives résultant de fraude
    • Fraude en audit
    • Risque de fraude dans l’entité - jeux pédagogiques
    • Ethique du dirigeant
    • Réponses au risque de fraude
  • Choix des techniques de contrôle en réponse aux risques identifiés
    • Cas des assertions à risques inhérents de niveau faible
    • Cas des assertions à risques inhérents de niveau moyen ou élevé, mais où les contrôles de l’entité présentent des points forts, d’une part, et des points faibles, d’autre part
    • Cas des assertions à « risques significatifs »
    • Contrôles de substance à mettre en œuvre indépendamment de l’évaluation des risques
    • SmartFEC
  •  Communication avec les dirigeants de l’entité auditée à propos du contrôle interne
    • Signalement des faiblesses du contrôle interne : moyen de sauvegarde du commissaire aux comptes
    • Communication sur l’appréciation du contrôle interne : moyen de communication du commissaire aux comptes

Pré-requis

Aucun prérequis nécessaire pour suivre cette formation

Bénéfices participants

  • Maîtriser l’approche par les risques
  • Savoir analyser l’incidence du contrôle interne et l’impact du risque d’anomalies significatives résultant de fraudes
  • Être capable, de manière autonome, d’adapter les procédures d’audit à mettre en œuvre : tests de procédures et contrôles de substance
  • Comprendre la dimension juridique de la mission du commissaire aux comptes
  • Prendre des fonctions d’encadrement dans l’équipe d’audit

Informations particulières

  • Il est conseillé aux participants d'avoir suivi la formation « Audit 1 : découvrir la mission d’audit », ou d'avoir une expérience en cabinet d’expertise comptable et/ou de commissariat aux comptes équivalente à celle-ci
  • Pour toute question relative aux modalités d’accès des personnes en situation de handicap, merci de contacter l’organisateur de la session concernée

  • Le module e-learning doit être intégralement réalisé par le participant pour assister à la formation de 2 jours en présentiel
  • Les supports étant dématérialisés, nous conseillons aux participants de les télécharger préalablement, et de se munir d’un ordinateur portable. Attention, certaines tablettes ou smartphones ne permettent pas d’annoter les supports en PDF.

Moyens pédagogiques

Nos méthodes pédagogiques assurent aux participants une progression des savoirs et du savoir-faire.

 

Concernant  le module e-learning

  • Pour une progression pédagogique optimale, il est fortement conseillé au participant de suivre l’ordre des chapitres proposé dans le module, ainsi que l’ordre des séquences
  • Le participant a la possibilité de revoir les chapitres du module autant de fois que nécessaire avant la formation en présentiel
  • Après la tenue de la session de formation en présentiel, le participant pourra revoir les cours qu’il souhaite selon une période qui sera fixée préalablement dans le protocole individuel de formation
  • A l’issue de chaque chapitre, un quiz d’auto-évaluation permet au participant d’évaluer ses connaissances acquises. Ce test peut être réalisé plusieurs fois. Il n’est pas bloquant
  • L’apprenant a par ailleurs, dans son espace personnel du site CNCC Formation (formation.cncc.fr), la possibilité de poser une question relative au contenu du module e-learning afin qu’elle soit traitée lors des journées en présentiel par le formateur/tuteur :

    • attention, la question ne doit pas être une consultation pour un problème rencontré dans un dossier client ;
    • cette question est modifiable jusqu’à la tenue de la 1ère journée en présentiel ;
    • toute question posée à compter de la date de tenue de la 1ère journée de formation en présentiel ne sera pas prise en compte.
  • Le module e-learning étant accessible en permanence, quel que soit le lieu, à la condition d’être muni d’un ordinateur ou tablette relié à internet par une connexion haut débit, il appartient à l’employeur d’en réguler l’utilisation pour la rendre compatible avec la réglementation de la durée du travail et des temps de repos obligatoires

 

Concernant la formation en présentiel 

  • Les supports pédagogiques sont conçus avec le plus grand soin et sont sous format dématérialisé, accessibles dans l’espace personnel des participants du site des formations de la CNCC ou de l'IRF organisateur. Ils permettent aux participants de pouvoir revenir ultérieurement sur les thèmes abordés pendant la formation. Ils se composent de :
    • Diaporama
    • Cas pratiques énoncés et corrigés
    • Documentation pour approfondir
  • La constitution des groupes, volontairement limités en nombre de participants, fait l’objet d’un soin tout particulier afin de favoriser les échanges
  • Les formateurs sont rigoureusement sélectionnés : ce sont des professionnels, reconnus pour leur maîtrise technique, exerçant personnellement des missions de commissariat aux comptes ce qui leur permet une approche très pratique des sujets traités
  • Les formations se déroulent dans des salles de formation adaptées, disposant du matériel pédagogique nécessaire (paper-board, vidéo-projecteur, etc.)
  • A l’issue de la formation en présentiel, un test de validation des connaissances portant sur l’ensemble de la formation est réalisé. Il permet au participant d’évaluer ses connaissances acquises. Les connaissances seront considérées comme acquises à partir de 10 bonnes réponses sur 15. 
  • Des questionnaires d’appréciation sont systématiquement remis à chacun des participants à l’issue de la formation. Ils font l’objet d’une analyse attentive qui permet à CNCC Formation d’améliorer la qualité des formations dispensées