Audit des comptes consolidés : les enjeux de la NEP 600

Le département formation de la CNCC vous présente sa formation en liaison avec le commissariat aux comptes sur le thème suivant : Audit des comptes consolidés : les enjeux de la NEP 600 Orientation, planification, relations avec les auditeurs des filiales, synthèse et bouclage

Testez vos connaissances en répondant aux 10 questions suivantes

Les commissaires aux comptes de l’entité consolidante sont liés par le secret professionnel à l’égard des commissaires aux comptes d’une entité consolidée.

La répartition des travaux au sein du collège peut prévoir que l’un des commissaires aux comptes audite les comptes annuels et l’autre les comptes consolidés.

Pour toute entité consolidée considérée comme importante, l’audit de l’information comptable est obligatoire.

Si le commissaire aux comptes estime qu’il ne peut utiliser les travaux des auditeurs des entités consolidées, il peut réaliser lui-même ces travaux.

Le seuil de signification au niveau des comptes d’une entité consolidée présentant des risques significatifs peut être supérieur au seuil de signification retenu au niveau du groupe.

Pour les entités consolidées considérées comme non importantes, aucune diligence n’est requise.

La revue des événements postérieurs à la clôture pour les entités consolidées n’est pas requise après la date du rapport émis par l’auditeur de l’entité consolidée sur la liasse de consolidation.

La communication avec les organes mentionnés à l’article L.823-16 du code de commerce concerne également les comptes consolidés.

Une réserve de la part d’un auditeur d’une entité importante conduit obligatoirement à une réserve dans les comptes consolidés

En cas de désaccord des commissaires aux comptes sur les comptes consolidés, chacun établit son propre rapport.