La qualité du business plan, un préalable aux tests de valeur par actualisation de flux futurs

Le département formation de la CNCC vous présente sa formation en liaison avec le commissariat aux comptes sur le thème suivant : La qualité du business plan, un préalable aux tests de valeur L'évaluation : une compétence clé pour le commissaire aux comptes - Niveau 2

Testez vos connaissances en répondant aux 10 questions suivantes

Toutes les entreprises en France ont l’obligation de préparer un business plan sur au moins 5 années

Il ne peut y avoir qu’un seul scénario de prévision dans une entreprise

La valeur d’usage ne repose pas nécessairement sur un business plan

La méthode DCF ne repose que sur la durée explicite de prévisions

Pour déterminer la valeur d’usage des actifs, le business plan doit faire état des investissements et des variations de BFR

La logique de la valeur terminale d’un DCF établie à l’issue du business plan correspond à la même logique que la capitalisation d’un flux passé à l’infini

La qualité d’un business plan repose sur la fiabilité d’un tableur Excel

La revue critique d’un business plan repose avant tout sur la connaissance du modèle économique de l’entreprise

Le premier élément à critiquer d’un business plan est la ligne de chiffre d’affaires

Le taux d’actualisation n’est pas impacté par la qualité de la préparation du business plan