Les travaux d'intérim dans la PE : démarche, mode opératoire et mise en oeuvre pratique

Le département formation de la CNCC vous présente sa formation en liaison avec le commissariat aux comptes sur le thème suivant : Les travaux d'intérim dans la PE : démarche, mode opératoire et mise en oeuvre pratique

Testez vos connaissances en répondant aux 15 questions suivantes

La réalisation d’une mission d’intérim nécessite que l’entité établisse une situation intermédiaire

La mission d’intérim consiste essentiellement à valider le fonctionnement du contrôle interne

L’exécution de la mission d’intérim peut être remise en cause par l’apparition de nouveaux risques diffus

Le temps passé lors de l’intérim augmente sensiblement le budget global de la mission, mais permet au CAC d’assurer une meilleure qualité

La mission d’intérim commence généralement par des procédures analytiques préliminaires

Une 1ère version du plan de mission est établie au début de la mission d’intérim

Lorsque des contrôles de l’entité pertinents pour l’audit existent, la NEP 330 impose au CAC de les analyser et les tester, pour s’appuyer dessus et alleger ses contrôles de substance

Les travaux d’intérim mettent souvent en œuvre des techniques de contrôle informatisées

Le CAC a toujours la possibilité d’étaler les tests de procédures sur 3 ans

Si une situation intermédiaire a été établie, l’examen des soldes de bilan permettra au CAC d’avancer efficacement ses travaux sur les comptes finaux

Les travaux d’intérim peuvent se substituer à des travaux finaux sur la plupart des flux de l’entité

La plupart des contrôles de substance à mettre en œuvre sur les comptes finaux peuvent déjà être prévus à la fin de la mission d’intérim

Dans une PE, le CAC pourra attendre la fin de mission sur les comptes annuels pour faire un compte rendu global au dirigeant

Les grandes options de la clôture des comptes peuvent généralement être discutées entre le CAC, le dirigeant et l’EC dès la fin de la mission d’intérim

La mission d’intérim permet aussi au CAC d’identifier ou de faire le point sur d’éventuels risques pesant sur la continuité d’exploitation